Autisme léger

Vivre avec l’autisme léger : Comprendre, soutenir et épanouir

L’autisme léger est un trouble neuro-développemental qui affecte de nombreuses personnes à travers le monde. Dans cet article, nous allons explorer les différents aspects de l’autisme léger chez les adultes, les enfants, en mettant l’accent sur les tests de dépistage, les symptômes, l’impact sur la scolarité et les expériences vécues par les femmes adultes atteintes de cette forme d’autisme. Je vous partage également notre expérience.

Comprendre l’autisme léger

L’autisme léger, également connu sous le nom de trouble du spectre autistique (TSA), se caractérise par des difficultés dans les interactions sociales, la communication et des intérêts restreints. Cependant, contrairement aux formes plus sévères de l’autisme, les personnes atteintes d’autisme léger peuvent souvent fonctionner de manière indépendante et avoir des compétences sociales et linguistiques plus développées.

Les tests de dépistage

Si vous soupçonnez que vous ou un proche pourriez être atteint d’autisme léger, il existe des tests de dépistage spécifiques qui peuvent aider à évaluer les traits autistiques. Ces tests sont généralement administrés par des professionnels de la santé spécialisés dans les troubles du spectre autistique.

Les symptômes de l’autisme léger

Les symptômes de l’autisme léger peuvent varier d’une personne à l’autre, mais certains traits communs incluent des difficultés dans les interactions sociales, des intérêts restreints et répétitifs, des difficultés de communication non verbale et une sensibilité sensorielle accrue. Il est important de noter que chaque individu est unique et peut présenter des symptômes différents.

L’impact sur la scolarité

Les enfants et les adultes atteints d’autisme léger peuvent rencontrer des défis spécifiques dans le domaine de l’éducation. Cependant, avec un soutien approprié, ils peuvent réussir académiquement et s’épanouir dans un environnement scolaire inclusif. Des aménagements tels que des plans d’enseignement individualisés, des adaptations pédagogiques et un soutien émotionnel peuvent être bénéfiques pour favoriser leur réussite.

Les femmes adultes et l’autisme léger

Les femmes atteintes d’autisme léger sont souvent sous-diagnostiquées en raison de leurs capacités d’adaptation sociales plus développées. Elles peuvent également présenter des intérêts et des comportements différents de ceux des hommes atteints d’autisme léger. Il est essentiel de sensibiliser davantage à cette réalité et de fournir un soutien adapté aux femmes adultes vivant avec cette forme d’autisme.

Comment cela se passe dans notre famille ?

Autisme léger dans notre famille

Je suis une maman qui est atteinte du syndrome d’Asperger et d’un TDA (je parle de cela dans cet article). Mon autisme a été diagnostiqué tardivement, car comme je l’ai mentionné précédemment, ce trouble passe souvent inaperçu chez les femmes. J’ai traversé ma vie de manière chaotique, avec des périodes de dépression. Tout me causait de l’anxiété ! Je ne comprenais pas pourquoi communiquer avec les autres était une torture mentale. Les endroits bruyants et bondés me rendaient également agressive. Maintenant, je peux mettre un nom sur tout cela et je me sens beaucoup mieux.

Pour mes deux garçons, l’autisme léger se manifeste par des difficultés de communication avec autrui et de compréhension du langage non verbal. Leurs sensibilités sont très développées, mais ils peuvent aussi parfois être hypo-sensibles. Je n’ai pas fait tester ma fille, car depuis son plus jeune âge, elle a vécu des moments difficiles en raison de son AVC. Maintenant, à 14 ans, elle en a assez de voir des spécialistes. Je lui ai dit que si un jour, elle ressent le besoin de se faire dépister, elle n’a qu’à nous le dire et nous l’accompagnerons dans cette démarche.

On dit souvent que les personnes autistes n’ont pas d’empathie, mais c’est faux. Nous pouvons être empathiques, mais il est difficile pour nous d’exprimer une émotion en adéquation avec une situation. En conséquence, nous pouvons être amener à nous refermer, car cela devient trop difficile à gérer.

Pour conclure

L’autisme léger est une réalité complexe qui nécessite une compréhension approfondie et un soutien adapté. En reconnaissant les symptômes, en effectuant des tests de dépistage appropriés et en fournissant un environnement inclusif, nous pouvons aider les personnes atteintes d’autisme léger à s’épanouir dans leur vie quotidienne, à réussir sur le plan scolaire et à trouver leur place dans la société. Il est important de promouvoir l’inclusion. De sensibiliser davantage à cette forme d’autisme, en particulier chez les femmes adultes, pour garantir une meilleure compréhension et un soutien adéquat.

A lire également

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *