DIAGNOSTIC DU TSA (Trouble du Spectre Autistique) DE MON FILS
DIAGNOSTIC DU TSA (Trouble du Spectre Autistique) DE MON FILS

DIAGNOSTIC DU TSA (Trouble du Spectre Autistique) DE MON FILS

Du soupçon au résultat du diagnostic

Comment on en est venu à demander un diagnostic du TSA de mon fils ?

Tout d’abord, nous avons eu des soupçons du trouble du spectre autistique à la maison et à l’école, quand il était en fin de petite section. Voilà pourquoi j’ai voulu un diagnostic. Ma précédente expérience avec mon aîné m’a permis de repérer les particularités de mon Loulou. Je vais vous détailler les atypies que j’ai repéré :

  • gestuelles stéréotypées
  • sensibilité aux bruit et aux odeurs, peau sensible
  • difficulté à jouer seul et à s’inventer des histoires
  • instabilité motrice

Pour commencer, nous avions un premier rendez-vous, sans notre fils, avec un psychologue du service centre ressource autisme. L’entretien a duré presque 3h. Il nous a posé des questions, sur le déroulement de ma grossesse, sa vie de bébé. Son comportement à la maison, à l’école. Sa relation aux autres. Nous avons du aussi remplir un questionnaire. Un peu plus tard, un second entretien, avec un pédopsychiatre, en compagnie de notre fils cette fois. Le docteur lui posait des questions tout en observant ses attitudes. C’est à la fin de ces entretiens, que les médecin décide, si oui ou non un diagnostic est justifié.

Après un petit moment d’attente, on nous confirme le besoin de diagnostiquer Esteban. Nous avions des rendez-vous étalés sur deux demi journée. Notre loulou a eu une séance avec une éducatrice, pour cette séance j’étais présente car il était anxieux. Une éducatrice et une infirmière observaient son comportement pendant qu’il jouait avec des figurines ou des objets divers. L’éducatrice lui posait aussi des questions. Cette dernière voulait savoir si mon Loulou était capable de raconter des histoires tirées de son imaginaire, à l’aide des petits jouets qu’il avait en sa possession. J’ai pu observer durant cette séance que mon fils était intimidé et un peu perdu, mais il s’est détendu par la suite. Le bilan suivant était avec une orthophoniste et pour finir le bilan psychomoteur. (Je n’étais pas présente dans la salle).

Quelques semaines plus tard, on nous donne un compte rendu expliqué par un médecin. Donc, confirmation de l’autisme sans déficience intellectuelle de notre Loulou d’amour avec un TDAH .

Que se passe t-il émotionnellement après le résultat du bilan du TSA ?

Nous avons déjà vécu cette expérience avec notre aîné. Personnellement, je n’étais pas surprise du résultat du diagnostic TSA. J’ai ressenti de la culpabilité, car j’ai transmis à mes enfants mes particularités. Mais grâce au développement personnel, j’ai pu laisser passer mes émotions, les accueillir afin d’avancer et ne pas stagner dans le passé et la négativité.

Je conseille d’accepter le résultat du bilan et de ne pas culpabiliser. Ce n’est pas de votre faute. L’état de culpabilité entraîne toute sortes de sentiments négatifs, comme la déception, tristesse et même de la dépression. Evidemment ces états n’aident pas nos enfants qui ont besoins de se sentir en sécurité et rassurés. Un travail sur soi est parfois nécessaire.

J’ai d’ailleurs mis en place une petite routine afin de me sentir en harmonie avec mon soi. Est-ce que cela vous intéresserez de connaître ma routine bien être ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *